LE POUVOIR DU MOMENT PRESENT

« La grande révélation c’est celle du silence » a dit Lao Tseu

imagesc.jpg Le silence va nous révéler à nous-même. La première révélation, c’est nous mêmes. Dans cette révélation, nous allons nous procurer la confiance, la sérénité et la joie.

Bien souvent, nous vivons trop dans notre tête. Nous sommes surtout conscients du raisonnement et du travail d’imagination qui se produisent dans celle-ci et beaucoup trop peu conscients de l’activité de nos sens.

Ne pas laisser vivre nos sens comme ils le demandent,génère le fait que nous vivons rarement dans le présent et presque toujours dans le passé ou dans l’avenir.

Nous ne vivons pas alors une vie qui est la nôtre car nous nous sommes écartés de nous-mêmes, de notre puissance intérieure. Einstein disait « qu’avant d’avoir des idées nouvelles, il avait des sensations, les sensations arrivaient jusqu’à sa pensée ». Dans la méditation, nous développons l’aptitude à prendre contact avec le présent et à y demeurer. Il n’y a pas de meilleure « méthode » pour y arriver que de « sortir » de notre tête afin de retourner à nos sens, c’est à- dire quitter peu à peu la zone du raisonnement et du langage pour entrer dans celle de la sensation, du sentiment, de l’amour et de l’intuition.

C’est là que naît la contemplation, véritable puissance transformatrice et source infinie de délectation.



LE COUPLE

imagescc.jpg L’amour ne pose pas de condition.

Durant ce stage, nous vivrons les 4 étapes du couple qui sont – avant que nous en ayons pris conscience et ouvert le chemin – la continuité des 4 étapes de notre enfance :nos parents étaient-ils prêts à nous accueillir lorsque nous sommes nés ?nos besoins d’enfant ont-ils été satisfaits : a-t-on suffisamment pris soin de nous au travers de la parole, de l’écoute, de la voix, du toucher ? avons-nous été freiné, voire bloqué dans notre spontanéité ? nous a-t-on programmé dans un rôle spécifique de petite fille, de petit garçon ? Ce que nous avons vécu dans notre enfance va conditionner plus tard notre vie de couple et nous allons attendre de l’Autre ce que nous n’avons pas reçu de nos parents.

Ces carences du passé fonctionnent comme des puits sans fond qui ne s’emplissent jamais provoquant l’insatisfaction, la souffrance, la peur.

Nous restons coincés dans le désirde vivre quelque chose d’impossible.

Il est necessaire que chacun récupère son identité et son espace afin que naisse une union dans la complémentarité.

Ayant appris à combler nos propres besoins, nous pourrons alors accueillir l’Autre sans rien exiger de lui car l’Amour ne pose pas de condition. Nous devenons lesenfants de l’Univers… c’est alors que le couple peut naître, renaître.



LA PSYCHOGENEALOGIE EN QUELQUES MOTS

 1105283.jpg Allons-nous retracer fidèlement l’histoire familiale au  travers des maladies, des abandons, des divorces, de morts prématurées, des accidents, des suicides, … ? Ou bien voulons-nous guérir en déprogrammant ce qui ne nous appartient pas ? Dans l’enfance, nous avons vécu des abus intellectuels, émotionnels, sexuels, matériels. Ces abus nous ont conduits à vivre une vie qui n’est pas la nôtre. Nous sommes les spectateurs impuissants de cette vie, créant un niveau de relations, de situations, en fonction de ce que « nous sommes ». En étudiant notre arbre – au travers des dates « anniversaires », des prénoms, des professions, des maladies,des accidents nous pouvons mettre un nom sur chaque « élément », ce qui nous libère des sentiments d’impuissance et d’emprisonnement



Les Vétérans de Napoléon 1er |
cours smi S3 |
morenita1334 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mastère Spécialisé Ingénier...
| les risques geologiques
| Le monde des cactées